ETAPE I : LIMA 

Lima, est une déception.  Peuplée de 9 millions d’habitants, elle n’a rien de très attirant. Le moindre déplacement prend plus d’1h30 d’un quartier à un autre, la pollution s’immisce bien gentiment dans vos poumons. Paris à côté s’apparente à une province sympathique… Bon d’accord, je ne commence pas sous un aspect  très positif.

Deux quartiers sont tout de même immanquables : le centre historique et sa place d’arme. Vous pouvez y flâner tranquillement une journée, à la découverte des édifices colorés.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.52.46

L’église San Francisco d’Assises, ses catacombes et le couvent.

Capture d’écran 2016-07-14 à 17.01.45

Le deuxième jour, vous pouvez profiter de la plage de Miraflores et des parcs sur le haut de la falaise. Je vous conseille d’aller en fin d’après-midi à Barranco. Situé au Sud de la capitale, il est plus balnéaire et l’ambiance autour de la place centrale est délicieuse.

Pour dormir, je vous conseille fortement la Casa del Mochilero, à Miraflores. Une petite maison, tenue par Pilar et Juan, deux hôtes formidables ouvert aux questions et aux longues discussions autour d’un café.

ETAPE II : AREQUIPA

Deux trajets sont possibles depuis la capitale. Beaucoup de voyageurs commencent par Cusco. Je décide de ne pas faire comme les autres et prends la direction d’Arequipa. 

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.53.28

De Lima, quelque soit votre destination, il est facile de prendre un bus depuis le Gran terminal Plaza Norte.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.53.17

Son surnom, la ville blanche, elle le doit à ses constructions coloniale dans la pierre volcanique, le sillar. Arequipa est une ville à part, perchée à 2300 mètres d’altitude. La deuxième plus grande du pays avec 880 000 habitants. Ne pas manquer le monastère.

C’est d’ici que partent les treks pour le Canyon del Colca, le deuxième plus profond du monde. Sportif ou non il est accessible pour tous. De nombreuses agences de la ville vont vendront volontiers de tours, deux jours et une nuit. Je décide de m’y rendre par mes propres moyens. Vous pouvez prendre un bus public au terminal terrestre qui vous amènera jusqu’à Cabanaconde. De là partent plusieurs trajets, selon la durée que vous souhaitez passer dans le Canyon. A vous de décider. Vous pouvez commencer par San Juan ou par l’Oasis Sangalle. Je n’avais pas de carte. Pas de panique ! Le chemin est très bien indiqué et les locaux seront ravis de vous aider.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.53.36

ETAPE III  : PUNO & LE LAC TITICACA

J’ai pris pour habitude de faire mes trajets de nuit, ce qui me permet d’arriver au petit matin dans les villes et de pouvoir profiter au maximum. Puno n’a pas grand intérêt, a part d’être situé aux abords du lac Titicaca.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.46.39

Je me rends au port vers 8 heures afin de trouver un bateau pour une excursion sur le lac (les bateaux partent aux environs de 8H30) je négocie deux jours d’excursions. 3 heures après, me voilà sur l’île d’Uros, l’île de Paille. 

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.45.52

Mon prochain stop se fera sur l’île d’Amantani.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.46.26

L’après-midi, je pars découvrir les ruines de Pachatata et Pachamama, considérés comme les dieux créateurs. Le lendemain, je prends la direction de l’île de Taquilé et retourne à PunoSillutsani est aussi un lieu à découvrir.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.45.42

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.45.30

ETAPE IV : CUSCO & SES TREKS

 Cusco est mon coup de cœur. La ville arbore des pierres rouges, je pourrais flâner des heures dans le centre historique. La cathédrale vaut le détour.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.44.58

LE MACCHU PICHU

C’est ce à quoi le Pérou fait référence et pour cause. Le rater est un sacrilège. Je décide cette fois ci de passer par une agence. 6 heures de trajet nous voilà à Hidroeletrica, je marche pendant 2 heures pour rejoindre la ville au pied de la montagne sacrée, Aguas Caliente. Le réveil sonne tôt pour gravir le Macchu Pichu. J’arrive à 6H30 pour le lever du soleil sur la cité Inca.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.51.34

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.51.24

Rainbow Moutain : ce trek se réalise sur la journée (le départ se fait dans la nuit). Au programme, 3 heures 30 de grimpette sévère au milieu des montagnes aux airs tantôt désertiques tantôt verdoyantes. La montée n’est pas facile mais le sommet à 5100 mètres d’altitude est de toute beauté.

Ici, deux choix s’offrent à vous remonter depuis Cusco dans les terres vers Huancalevica, Ayacucho ou aller profiter de la côte pacifique. Je choisi la deuxième option et me rends à Ica et son oasis Huacachina. L’activité principale y est le ski sur sable. Les prix sont un peu chers et l’oasis polluée. Dommage.

ETAPE VI : PACARAS

Cette ville de pêcheurs me charme. Ne manquez pas le tour des îles Ballestas qui se font dès le matin. Allez admirez les mouettes, pingouins et lions de mer.

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.51.52

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.52.02

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.51.44

HUARAZ

Pour ceux qui veulent explorer le nord, ne manquez pas Huaraz. La ville au cœur des montagnes est un bon point de départ pour les treks. Allez vous acclimater au lac Wilcacocha à 3800 mètres d’altitude. Le Nevado Pastoruri, glacier à 5000 mètres est immanquable tout comme la Paramount mountain et la célèbre laguna 69 !

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.50.24

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.50.07

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.51.00

Capture d’écran 2016-07-14 à 16.50.46

A vous la parole :)

Comments are closed.