On a toutes vécu ces fameux moments , seules dans des cabines d’essayage, à maudire ces vêtements qui semblent ne jamais nous aller tout-à-fait…Cette jupe qui m’arrive juste sous les fesses si je la prends en ma taille. Ce top que je dois prendre deux tailles au-dessus si je veux avoir des manches à la bonne taille. Cette robe, que je dois faire reprendre trois fois avant qu’elle n’arrête de bailler de tous les côtés ! Mais pourquoi tant de haine ?

Vous en avez marre de ne jamais trouver votre taille, d’être entre deux tailles, d’avoir l’impression que « rien n’est fait pour vous »? Vous avez envie d’être différente, d’affirmer votre style, votre personnalité ? Nous aussi !

Découvrez avec nous la talentueuse Laure Derrey, jeune styliste et conseillère en image, qui va nous réconcilier avec la mode comme on l’aime !

J.D : Qui est Laure Derrey ?

C’est avant tout une petite fille qui a un rêve : devenir styliste et créer ses propres robes quand elle sera grande. Mais cela me fait bizarre de parler de moi à la 3ème personne. Même si Laure Derrey est également aujourd’hui une marque, je suis avant tout une créatrice et conseillère en image qui aime le contact avec les clientes et qui souhaite que sa marque parle aux femmes. Des femmes qui souhaitent des vêtements à leur image et qui les subliment. Je lance très prochainement ma collection de prêt-à-porter haut de gamme personnalisable made in France, des pièces easy chic aux coupes féminines et fluides et aux couleurs intenses que les clientes pourront acheter telles quelles ou bien personnaliser selon leurs envies. Au delà de ma marque, je suis quelqu’un de passionné, curieux et perfectionniste.  J’aime me lancer des défis et c’est d’ailleurs le plus grand challenge auquel je me confronte aujourd’hui : me lancer dans l’aventure de l’entreprenariat !

1

J.D : D’ou te vient cette passion pour la mode ?

Depuis toute petite, je dessine. Au départ, des robes de princesses puis des looks entiers. Je passais des heures et des heures à jouer à « Dessinons la Mode », un jeu de société où je pouvais mixer des hauts et des bas pour dessiner de véritables tenues. Après le dessin, c’est à la couture que je me suis intéressée dès mon plus jeune âge en créant des robes pour mes Barbies, puis plus tard, pour moi-même avec l’aide de ma mère et ma tante.

Je dois encore avoir une pile de magazines de mode astronomique dans ma chambre d’adolescente, je passais des heures à feuilleter les magazines et à découper les images de défilés pour me créer ma petite bible d’inspirations. Mes parents m’ont toujours encouragé à développer ma créativité: beaux arts, théâtre, danse, puis des études de stylisme et modélisme qui m’ont permis de confirmer mon attrait pour la mode et décrocher mon premier poste, très formateur et passionnant.

J.D : Quel a été ton parcours avant de créer ta marque de prêt à porter ?

Après le bac j’ai intégré la prestigieuse école ESMOD, j’ai eu des professeurs formidables qui ont su me transmettre leur amour pour ce métier. A peine diplômée j’ai trouvé un poste de styliste au sein d’une enseigne de prêt-à-porter haut de gamme grande taille. Un défi quotidien : créer des vêtements qui sublimeront les rondeurs de ces femmes et atténueront leurs complexes. Mon patron m’a donné très vite beaucoup de responsabilités, une équipe à gérer, des voyages à l’étranger dans nos usines et a beaucoup cru en moi. J’y ai passé 8 belles années et cela été un véritable challenge de se renouveler à chaque collection ! Mais les dernières années je me suis rendu compte que je n’étais pas pleinement épanouie, la vie de bureau brimait ma créativité et le contact direct avec les clientes me manquait.

Je voulais continuer à créer des vêtements mais également conseiller les femmes sur la meilleure manière de les porter ou de les accessoiriser selon leur silhouette. Je me suis donc tournée vers le conseil en image et ai découvert à l’IDRI, un métier qui alliait mon expertise en style et mon aisance relationnelle. Le coaching est pour moi le moyen d’accorder l’être au paraître. Je m’efforce de faire émerger la singularité de chacun pour lui permettre de se démarquer et de s’épanouir.

6

J.D : Quelle est la petite histoire derrière la marque ?

Au sein du conseil en image, mon rôle de Personnal Shopper s’est  trouvé rapidement entravé par un problème lié à la vulgarisation de la Mode. Car entre les pièces mal coupées et les tailles standards qui ne vont pas à toutes, difficile de trouver le vêtement parfait pour mes clientes…

J’ai donc décidé de réaliser mon rêve de petite fille : créer ma propre marque. Il m’aura fallu passer le cap des 30 ans pour enfin sauter le pas et oser cette ambition. Je lance donc un concept qui je l’espère sera qualifié de novateur : le prêt-à-porter haut de gamme, made in France et surtout personnalisable.

Les pièces de ma collection sont proposées en taille standard et leurs coupes sont pensées pour mettre en valeur la silhouette féminine. Il est ensuite possible de les personnaliser au gré de ses envies (matières, couleurs, finitions) ou selon sa morphologie (plus court, plus long, adapté à vos mesures).

Si je devais définir mon style : l’intemporalité de l’élégance, des coupes féminines et aériennes, des détails géométriques et un petit côté rétro pour une allure easy chic.

Je souhaite faire de mon concept une marque confidentielle pour une expérience unique, mon slogan serait un peu « révélez la créatrice qui est en vous et donnez vie au vêtement de vos rêves tout en sublimant votre silhouette ! »

3

J.D : Qui est la fille Derrey ? Quel est son style, sa personnalité ?

Ma cible est assez large, une femme entre 20 et 60 ans qui est moderne, dynamique, qui aime les belles choses, fait attention à son apparence et souhaite être élégante en toute situation. Ma collection de vêtements personnalisables s’adresse aux femmes de tous âges mais mon cœur de cible est surtout les citadines qui sont assez pointues niveau mode et veulent une marque qui se différencie des grandes enseignes et qui soit plus dans une relation de proximité et de conseil.

La femme Laure Derrey est une client exigeante friande de petites astuces, qui veut donner vie à sa créativité en ayant des pièces de qualité presque uniques.

J.D : Où confectionnes tu tes jolies créations ?

Tous mes vêtements sont confectionnés dans mon atelier parisien avec le souci du détail, la qualité made in France et l’exigence du haut de gamme.

5

J.D : Combien de temps vais-je devoir attendre pour recevoir ma création ?

Le lancement est prévu pour le mois de mai, fingers crossed ! Après cela, tout dépend du type de modèle, s’il s’agit d’un modèle de la collection tel quel ou une création personnalisée. Si le modèle est en stock, la livraison est d’une semaine, s’il faut le créer sur commande, le délai est plutôt de l’ordre de deux semaines.

J.D : Quelle est ta pièce préférée dans la nouvelle collection ?

Dur de choisir ! j’hésite entre la robe Panthéon bordeaux et le kimono Jemmapes noir.

J.D : Quels sont les créateurs, designers qui t’inspirent le plus ?

J’aime Victoria Beckham pour son sexy structuré, Isabel Marant pour son esprit casual bohème et Vanessa Bruno ou BCBG Max Azria pour leurs coupes fluides et leurs drapés sensuels. Mon créateur coup de cœur c’est Elie Saab, je suis en extase à chacune de ses collections, j’adore la modernité de son glamour, ses lignes ultra féminines et ses broderies raffinées. Dans le même style, certains looks aussi de Zuhair Murad.

J.D : Et ton style à toi, à quoi ressemble t’il ? De quoi est composé ton dressing ?

Mon style et celui de la marque Laure Derrey ne font qu’un puisque cette collection est le reflet de mes envies, une sorte de dressing idéal. Dans mon dressing il y a une quantité indécente de shorts, c’est une pièce que j’affectionne particulièrement car pour moi elle allie sex appeal et confort. Un short peut faire décontracté avec une paire de sandales plates et devenir la tenue de soirée idéale agrémenté de quelques bijoux et autres accessoires. Sinon, j’aime les pièces « lose » pour leur aspect décontracté tout en étant hyper féminines et confortables. J’ai aussi une addiction pour les robes que j’aime ceinturer taille haute, en fait, je suis une fana de tous types de vêtements et accessoires, mon placard débordant pourra en témoigner !

J.D : Une (ou plusieurs) envies décoration/art de vivre sur ta wishlist aujourd’hui ?

J’ai refait il y a un an toute la déco de mon appart de A à Z et je ne suis toujours pas satisfaite. Je pense que Pinterest devrait être interdit tellement cela crée des envies! Je ne vais pas être très originale si je vous dis que j’ai de furieuses envies de décoration scandinave. J’ai également envie de chiner des jolies malles vintage ou des tableaux de photographes mais pour le moment j’ai trop le nez dans mes croquis et tout le reste.

J.D : Quels sont tes spots préférés à Paris ?

Même si aujourd’hui je suis abonnée aux magasins de tissus, quand j’ai du temps pour flâner je me balade dans le marais ou profite des rayons du soleil au Parc Monceau. J’aime aussi rire aux éclats pendant les one-man show de jeunes talents, prendre le temps de faire un « catch up » avec mes copines à la terrasse d’un café, ou m’inspirer au Musée Galliera.

J.D : Un conseil pour les fashionistas qui nous lisent ?

Choisissez une pièce forte à mettre en valeur dans votre tenue et pour le reste mixez avec des pièces plus sobres. Avant de vouloir suivre la mode à la lettre, sachez identifier les pièces phares qui sauront vous mettre en valeur. Comme disait Yves Saint Laurent « la mode passe, le style demeure », l’important est donc de trouver votre patte pour affirmer votre personnalité, car même si l’« habit ne fait pas le moine », un vêtement qui vous sied vous donne de l’assurance. Ensuite je dirais que la mode doit surtout rester un jeu qui permet d’explorer ses différentes facettes et n’hésitez pas à oser !

4

Suivez Laure sur Facebook et inscrivez vous à la newsletter pour être averti de l’ouverture du site et découvrir l’ensemble de la collection !

Crédits photos : Valentin Baleix

A vous la parole :)

Comments are closed.