Claire créatrice de Fauvette

J’ai fait la connaissance de Claire un peu par hasard, lors d’une sortie dominicale au Factory market, ce rendez-vous de designers et de créateurs organisé plusieurs fois par an dans le 11ème. Son stand coloré, ses créations artisanales en cuir avec des imprimés sauvages et le joli nom de sa marque – Fauvette –  avaient attiré mon attention. « Tout est fait à la main ! » m’avait lancé en souriant cette blondinette passionnée par les beaux cuirs.

Je suis toujours admirative (et un peu envieuse) des gens qui créent, de ces gens manuels et talentueux qui maitrisent un savoir-faire. Claire fait partie de ces gens là, le sourire et le bon goût en plus…

sac à main Fauvette

FM : Depuis quand es tu passionnée par la maroquinerie ?

J’ai toujours aimé acheter de beaux sacs (et de belles chaussures !), mais je suis tombée dans les coulisses de la maroquinerie un peu par hasard… J’ai travaillé 7 ans en tant qu’opticienne à Paris et j’ai décidé de quitter la boutique avec comme nouveau projet en tête la création de ma propre ligne de lunettes. Avec, je voulais absolument de beaux étuis en cuir. Je suis allée au Marché Saint-Pierre acheter des chutes de cuir, 2 aiguilles et du fil et n’ayant jamais cousu de ma vie auparavant (hormis un bouton peut-être !), j’ai essayé de réaliser ce que j’avais en tête. C’est là que ma passion pour le travail du cuir a commencé! J’ai essayé de fabriquer une pochette, puis un sac…et ça a plu autour de moi. Un an plus tard, amoureuse du cuir un peu plus chaque jour, j’ai décidé de passer un CAP maroquinerie et de créer Fauvette.

F.M : Où chines tu les cuirs que tu utilises pour créer tes sacs Fauvette ?

J’ai plusieurs adresses de dépôt de tannerie en France où je peux passer des heures entières à choisir des peaux. Je choisis chacune d’entre elles avec beaucoup de soin et souvent par coup de cœur pour un imprimé, une texture, un ton particulier… J’aime faire contraster les matières et les couleurs entres elles, mélanger les cuirs velours et les imprimés animaux avec des cuirs plus traditionnels. Ce sont des cuirs uniquement français ou italiens, de veau pour la plupart, pour leur souplesse et leur qualité.

F.M : Peux tu nous en dire plus sur le process de fabrication d’un sac à main Fauvette ?

Quand j’ai une idée en tête, je réalise quelques croquis et je passe de suite à des essais de réalisation. Je fais des premiers tests en simili cuir ou en toile pour voir si les dimensions et la forme me conviennent. Généralement, j’ai de nouvelles idées au cours de la conception des prototypes, quitte parfois à partir sur quelque chose de complètement différent de mon idée de départ! Je recommence jusqu’à ce que ça me plaise définitivement, puis je construis un patron et je réalise un prototype en cuir. Une fois que le modèle crée, je choisis 3 ou 4 combinaisons de cuirs différents pour le présenter. J’essaye de ne pas refaire la même combinaison pour un même modèle, ou de changer un petit détail dans la finition, afin que chaque cliente ait une pièce unique. Je réalise toutes les étapes de la fabrication moi-même, de la découpe à la couture, de l’assemblage à la teinture de la tranche du cuir. Et j’adore ça.

F.M : De quelle création Fauvette es tu la plus fière ?

Je crois que je suis fière à chaque fois que j’ai terminé de fabriquer un sac, peu importe lequel !

sac à main imprimé léopard Fauvette

F.M : Quelles qualités doit avoir le sac idéal ?

Le sac idéal (pour moi en tout cas), c’est celui qui s’accorde aussi bien avec ta tenue en journée qu’en soirée, qui contient assez mais sans être trop lourd, où tu ne mets pas trois heures à trouver tes clés mais surtout, il faut qu’il soit intemporel. Si je devais porter qu’une seule de mes créations, je choisirais le Chiara ! Même si en ce moment je ne quitte plus mon Mini-Jojo…

F.M : Quelles sont la ou les maisons de maroquinerie qui t’inspirent le plus ?

Il n’y en a pas une en particulier, j’aime tout ce qui est simple, pas clinquant, les formes assez classiques mais avec une recherche de couleurs ou un bel imprimé ! J’ai pas mal de sacs vintage qui m’inspirent, j’adore les vieux fermoirs dorés, les imprimés lézard, autruche… J’aime aussi les mélanges de couleurs de cuir de certains sacs Céline et je suis bien sûr admirative du travail fait-main et des finitions de chez Hermès.

F.M : Le it-bag dont tu rêves là, maintenant, tout de suite ?

Justement, là, tout de suite, le mini-doc bordeaux de Celine me fait de l’oeil!

F.M : Un endroit fétiche à Paris pour acheter des sacs de créateurs ?

Je crois que je pourrais passer des heures au Bon Marché… Sinon, il y a pas mal de créateurs dans le haut-marais qui me laissent bouche bée.

F.M : Un conseil avisé pour entretenir des sacs en cuir ou redonner une jeunesse à des cuirs vintage ?

Pour assouplir un cuir vintage, je le frotte avec la peau d’une banane puis avec un chiffon doux! Pour les cuirs à écailles, j’utilise du lait démaquillant. Sinon, j’imperméabilise tous mes sacs régulièrement, surtout ceux en daim!

F.M : Un objet en cuir qui t’es précieux ?

Une vieille mallette de docteur que mon père m’a donné, je voyage tout le temps avec.

 

Retrouvez les créations de Claire en vente sur son site, et sur le shop d’inside closetCrédit photos : Anne-Sophie – InsideCloset 

Atelier Fauvette à Paris

Fauvette choix du cuir

 

A vous la parole :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *