Amélie Pichard

J’ai découvert les créations d’Amélie Pichard il y a deux ans,  lorsqu’une amie a débarqué chez moi avec des méduses de folie aux pieds. Pas de vulgaires méduses en plastiques remises au goût du jour… mais des souliers en cuir, chics, travaillés, talonnés. Depuis, je suis une obsessionnelle admiratrice et collectionneuse (souliers, T-shirt Pamela Anderson chez Maison Labiche, sac croco, lunettes de soleil en collab avec Garrett Leight…)

J’ai tout de suite été séduite par le style et l’univers si singulier d’Amélie. Un mélange de féminin-masculin, mêlant le vintage et le moderne, le beau et l’étrange. L’étrangeté des formes (de la bottine haute perchée à l’escarpin chaussette), des matières (du velours à la fourrure en passant par le croco), des références (hommage à l’imagerie des années 80-90 et à ces icônes blondes à la plastique de rêve).

Rencontre avec celle qui a fait du crocodile, du jean taille haute et du téton féminin son néon-blason.

néon Amélie Pichard

F. M : De quand date ta passion pour les chaussures ?

Je crois depuis toujours. Mais c’est passé assez inaperçu jusqu’au jour où j’ai visité la dernière petite usine de fabrication de Belleville. Un coup de foudre et une envie subite et obnubilante de me spécialiser et d’apprendre ce métier de main très très vite.

F.M : Comment se passe le processus de fabrication d’un soulier ?

C’est le produit mode qui nécessite le plus d’étape de fabrication. Le produit qui coûte le plus cher à mettre au point pour une collection et sa production, car la chaussure va nécessiter du matériel invisible nécessaire a la mise en forme du modèle et à son confort. Il y a un dessin, une envie de volume au départ. Puis le choix de la forme qui va décider de la forme du bout, de la cambrure, de la hauteur du talon. Puis vient le moment du choix du talon, de la semelle. Ensuite le patronage de la tige. Ce qui va faire le style de la chaussure. Puis viens la coupe du cuir, le piquage, le montage sur forme, la pose du talon, de la semelle. Le déformage. Puis l’étape cruciale, la finition. Le moment où on bichonne/nettoie la chaussure. Etape finale la pose de la semelle de propreté qui porte la griffe.

Chaussure et sac Amélie Pichard

F.M : Ta marque de fabrique, ton univers en 3 mots ?

Mon univers « Cuir noir et Satin rose ». Une femme sexy et virile à la fois. Le style Amélie Pichard : Timeless / Urbain / Sophistiqué.

F.M : Où puises tu l’inspiration pour créer une paire de souliers ?

Au départ dans l’histoire que je vais avoir envie de raconter. Cela va impulser le choix des matières et des thèmes. Puis ce sera le moment de dessiner les modèles qui raconteront l’histoire. Ce qui m’inspire ? Essentiellement les filles sexy.

2

F.M : De quelle pièce de la collection fall/winter 2015 Amélie Pichard es tu la plus fière ?

Dans chaque collection il y a les premiers de la classe. Ceux que les gens vont adorer et acheter. Moi je préfère toujours ceux que personne ne s’est risqué à prendre. Mais qu’ils aimeront très certainement la saison d’après. Cette saison mon modèle préféré c’est les bottines Nancy en velours et lurex khaki.

F.M : Peux tu nous décrire ton « shoes dressing » ?

De supers vintages « classiques » que je ne porte pas car souvent achetés pour le coté mythique et pas à ma pointure. Exemple, un modèle de sandale Jourdan des années 70. Celles que j’aimerai toujours et que je porterais toujours : des Doc Martens et des Aigles. Que je ne quitte jamais. Et bien sur quelques unes de mes chaussures.

Capture d’écran 2014-10-19 à 19.26.00

F.M : Quels sont tes designers de souliers favoris ?

Charles Jourdan, Clergerie, Beth Levine, Doc Martens.

F.M : La paire que tu rêves de t’offrir là, maintenant, tout de suite ?

Une paire de Nike chaussette pour aller courir. Je ne sais plus le nom, je suis nulle en basket. Mais je rêve de baskets-chaussettes seconde peau. Je cours en Air Max, faut que j’arrête.

12

F.M : Un lieu à Paris pour shopper des souliers de créateurs (et des Amélie Pichard ?)

Chez Colette, une très belle sélection ! Aux Galeries Lafayette à l’étage Labo créateur. Puis sur « l’internet Parisien » sur mon eshop !

F.M : Le shoes-faux pas ultime ?

Des chaussures avec lesquelles ont ne peut pas marcher.

Suivre Amélie Pichard sur Facebook, Twitter, Instagram et Tumblr
http://www.ameliepichard.com/

chaussures Amélie Pichard

chaussures Amélie Pichard

chaussures Amélie Pichard

chaussures Amélie Pichard

chaussures Amélie Pichard

Crédits photos : Amélie Pichard

A vous la parole :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *