Saint Valentin oblige, en ce mois de Février « sexe et fourneaux » font bon ménage ! Voici « Parties Nobles » le travail « hot » en couleurs d’Hélène Boutanos – DA & illustratrice de talent – qui avec quelques coups de stylet dépoussière le genre érotico-porno et nous offre sur un plateau des petites histoires illustrées mêlant postures osées et légendes gourmandes. On déguste en images et on découvre le parcours d’Hélène à travers une interview pimentée ;)

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.39.02

12695763_10153524187649582_1461060665_n

F.M : Hélène, peux tu nous parler de ton parcours et de tes projets ? 

J’ai suivi un cursus de 5 ans à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design d’Amiens. Après mon diplôme, j’ai passé 4 années dans une petite agence de communication où faute de clients à gros budget, il fallait savoir tout faire. Je suis devenue touche-à-tout, et c’est pendant ces années que j’ai fait mes premières illustrations. Puis j’ai intégré le groupe Publicis entant que directrice artistique tout en gardant mes projets d’illustrations sur mes temps libres. Des projets j’en ai des caisses ! Je me vois dans 10 ans dans un lieu au croisement entre l’atelier de création et la boutique lifestyle cosy. Mais j’ai décidé de prioriser en faisant naître au grand jour Parties Nobles, mon bébé de ces derniers mois.

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.47.10

F.M : D’où te vient cette passion pour l’illustration ? 

J’ai toujours aimé dessiner. Petite, ma mère a essayé de m’inscrire en vain à toutes les activités sportives du mercredi après midi. Je détestais le sport et j’y allais à chaque fois la mort dans l’âme. Elle m’a finalement fait prendre des cours de dessin. Depuis je n’ai jamais quitté mon crayon si ce n’est pour prendre le stylet.
J’ai fait une école d’art où le dessin académique était à l’honneur, j’ai passé 5 années entourée de gens hyper talentueux, beaucoup d’entre nous rêvions de nous lancer dans l’illustration. Nos profs ne nous répétaient que trop à quel point le milieu de l’illustration était bouché et j’ai mis beaucoup de temps de me sentir légitime en tant qu’illustratrice. A force d’encouragements, de beaux projets et de belles rencontres, j’ai décidé d’avoir moi aussi ma place dans ce merveilleux monde. J’ai regroupé mes travaux et lancé mon site, c’est sûrement la meilleure décision que j’ai prise ces dernières années ;)

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.48.45

F.M : Quels sont les artistes qui t’inspirent le plus ? 

Il y en a énormément ! Mes voici mes illustrateurs préférés : David Bonazzi , Emmanuel Romeuf, Tom Wesselmann, Vincent Mahé.

F.M : Tu viens de lancer ton eshop « parties nobles », comment est né ce projet ?

Parties Nobles c’est une drôle d’histoire. Quand on a une petite passion pour le dessin, on a souvent la tentation de s’essayer à « l’éroticopornigraphie », mais comment et dans quel style ? Un jour c’est mon boulot qui m’a tendu les bras. On m’a demandé d’élaborer un style d’illustrations très simples et pas trop trash pour une marque de lubrifiants. Après 2 heures de pérégrinations sur la toile et de tests sur Photoshop c’était plié, j’avais trouvé ma patte. Le projet a été avorté mais j’ai décidé de persévérer. J’ai réfléchi à un wording décalé pour dédramatiser les scènes représentées, et j’ai trouvé le parallèle avec le jargon de la gastronomie, le nom « Parties Nobles » n’a pas tardé à suivre. Ces illustrations basées sur 3 aplats de couleurs jouent sur la forme et la contre-forme, certaines sont difficiles à identifier au premier coup d’œil et j’aime créer cette confusion de lecture. Le fait que les scènes soient si cadrées en adoucit le propos et je suis persuadée que ces illustrations peuvent très bien trouver leur place sur la cheminée au milieu de bibelots et de portraits de famille.

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.49.18

F.M : Quelles techniques utilises-tu pour réaliser tes créations ?

De manière générale je n’ai pas de technique attitrée car je m’essaie a beaucoup de styles, un peu trop sûrement :) Pour Parties Nobles, c’est du vectoriel dans son plus simple appareil.

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.49.41

Une recette qui émoustille tes papilles ? 
Le cheesecake au coulis de fruits rouges. Je ne suis pas particulièrement gourmande mais il y a peu de gâteaux qui me rendent aussi dingue que celui-là.

Une adresse pour une soirée pimentée ? 
Une soirée au Mama Shelter, nuit comprise :) J’ai beau habiter Paris, je suis sûre qu’il n’y a rien de mieux pour casser la routine en couple qu’une nuit en dehors de chez soi. En plus, les cocktails y sont délicieux.

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.50.29

Un fromage ferme ou coulant à engloutir ? 
Un bon brie bien fait à la truffe noire, celui de chez Julhès est plutôt parfait.

Un cocktail aphrodisiaque ? 
Le cocktail Douchka de la Maison Souquet. C’est une ancienne maison close qui été été réhabilité récemment en hôtel. L’ambiance y est envoutante est tamisée, c’est parfait pour passer 2 heures hors du temps.

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.51.07

Un plaisir solitaire ?
Il n’y a pas de plaisirs solitaires qui ne se partagent :)

Une playlist pour s’envoyer en l’air ? 
Un Album de Moderat (Rusty nails) pour les amoureux ou de Tiga (Good as gold) pour les sulfureux.

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.50.02

Un film pour une soirée frissons ? 
Un bon canal + tardif le samedi soir… Non je plaisante :) Je suis très branchée film historique, encore plus film d’époque. De ce côté je suis plutôt tradi comme nana :) J’adore les films contemplatifs où je déguste chaque plan alors que la moitié de la salle s’est endormie. Une pépite dans le genre : L’assassinat de Jessy James par le lâche Robert Ford de Andrew Dominik.

Un homme aux fourneaux ? 
Je suis une inconditionnelle du 18ème et encore plus de ses restaurants italiens. Le chef Vittorio Scala opère dans 4 restaurants du quartier dont le Padrino rue Caulaincourt. Mon QG depuis bientôt 3 ans.

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.50.48

Une destination de voyage pour faire monter la température ? 

Venise et ses bals masqués, mais au 18e siècle :) J’y vais dans quelques semaines avec mon brun mais je doute que l’ambiance y soit aussi sulfureuse qu’à l’époque.

Capture d’écran 2016-02-06 à 17.54.29

Suivre Hélène sur Facebook & Instagram 

Visiter La galerie Parties Nobles & shopper votre cadre Parties Nobles 

A vous la parole :)

Comments are closed.