Comme Cyril Marx, fondateur de la marque de miels français Hédène, j’ai eu la chance de croquer à pleines dents dans un rayon de miel lorsque j’étais petite. J’en garde un souvenir ému, et surtout un goût immodéré pour ce liquide doré, sucré, régressif, que j’aime faire couler sur une tranche de pain, plonger dans un thé chaud ou déguster à la cuillère par pure gourmandise. Seulement, il y a miel et miel. Aujourd’hui 3/4 du miel que nous consommons en France est importé, alors on tire notre chapeau à ces deux courageux qui rendent – avec amour et délicatesse – leurs lettres de noblesses aux crus français. De la Bourgogne à la Picardie en passant par la Provence… décollage immédiat pour un voyage gourmand et raffiné à travers nos trésors de terroirs.

fondateur_hédène

F.M : Quel est votre parcours jusqu’à la création de votre marque de miels Hédène ?

Nous sommes 2 à l’origine de Hédène, Alexis et moi. Nous avons un parcours un peu similaire puisque nous nous sommes rencontrés et liés d’amitié lors de nos études supérieures à l’Université Paris-Dauphine. Nous avions beaucoup de centres d’intérêts en commun : le sport en général et plus particulièrement la course à pied et la randonnée. A la fin de nos études, nous avons tous les 2 travaillé en marketing dans des grands groupes. Après s’être rendus compte de notre passion commune pour le miel, nous avons travaillé 2 ans en amont pour créer Hédène.

F.M : Comment est né ce projet ? 

Hédène, c’est la volonté de rendre toutes les lettres de noblesse au miel français dans un contexte de forte raréfaction (3/4 du miel consommé en France est aujourd’hui du miel importé) en proposant une large palette de miels de crus français aux couleurs, saveurs et textures uniques.

hédène

F.M : D’où vous vient cette passion pour le miel ?

Personnellement, cette passion date de ma première récolte. Ça a été un moment magique lorsque j’ai ouvert pour la première fois une ruche et que j’ai vu l’activité fabuleuse qu’il s’y passait. Les milliers d’abeilles en action, le bourdonnement, l’odeur de la cire et du miel. Et puis voir ce miel sortant des rayons lors de l’extraction. Je me suis rendu compte à ce moment là à quel point le miel était un trésor de la nature d’une noblesse incroyable. Pur, naturel et surtout si bon. Je me souviens aussi lorsque j’ai mâché pour la première fois un bout de rayon où la cire et le miel se mélangeaient. Et puis dans la famille, on a toujours aimé le miel et les abeilles puisque mon arrière grand-père déjà avait ses ruches dans les Cévennes pour le plaisir. Cette passion remonte donc à de nombreuses années et me remémore de très bons souvenirs. Je me suis toujours intéressé à l’apiculture et c’est d’ailleurs cette passion qui m’a fait suivre la formation apicole au rucher école du Jardin du Luxembourg. Je suis très fier d’avoir suivi cette formation au sein de ce rucher historique. Alexis est d’ailleurs lui aussi diplômé de cette institution et s’est mis à l’apiculture avec son parrain qui a des ruches en Savoie.

hédène5

F.M : Tous tes miels monofloraux sont artisanaux et made in France. Comment avez-vous sélectionné les apiculteurs qui les produisent ? 

Avec Hédène, nous souhaitons mettre en valeur la richesse du patrimoine floral français et offrir un voyage des sens et des territoires. Il était très important de sélectionner des apiculteurs pour leur savoir-faire qui adhéraient à notre démarche d’excellence et qui acceptaient de respecter notre cahier des charges rigoureux. L’objectif est de mettre en exergue la typicité aromatique d’une fleur emblématique d’une région de France. La sélection des meilleures parcelles de fleurs sauvages pour leur densité florale, le tri ou encore l’extraction à froid sont quelques-uns des ingrédients qui permettent de garantir la qualité supérieure des miels Hédène. Nous faisons beaucoup le parallèle avec le vin : où vous récoltez, sur quelle parcelle, à quel moment et comment vous le faites. Tout ça va avoir un impact au niveau de la qualité du vin. C’est la même chose pour le miel.

hédène2

F.M : Quelles qualités doit avoir un bon miel selon toi ?

La qualité d’un miel, vous la voyez d’abord par sa couleur. Elle est différente selon la fleur. Par exemple, la couleur cristalline d’un miel d’acacia est un gage d’excellence et garantie la pureté de ce dernier. Mais au delà d’une couleur, un bon miel doit surprendre vos papilles. Il doit vous faire voyager, vous transporter. C’est la matière et le goût qui doit parler.

F.M : Le miel c’est une palette de saveurs, de couleurs et de textures. Peux tu nous parler des différents miels qui composent ta collection ? 

En tant que maison référente du miel raffiné à la française, nous souhaitions offrir une large palette où chaque miel est unique. L’idée est de pouvoir varier selon les humeurs et les occasions. Au petit-déjeuner, au brunch, au goûter, dans un thé, un yaourt, sur un fromage ou dans une recette. Acacia de Bourgogne, Romarin du Languedoc, Lavande de Provence, Sapin du Jura, Tilleul de Picardie… il y en a pour tous les goûts !

hédène3

F.M : La meilleure façon de déguster le miel Hédène ?

Le miel Hédène, il se déguste avant tout pour se faire plaisir. Brut à la cuillère ou pour sublimer une tartine, une brioche, une crêpe, un pancake, un plateau de fromage, un plat ou un dessert. Personnellement, je suis un adepte du filet mignon en croûte badigeonné de miel de Bourdaine des Landes Hédène : c’est sublime ! Alexis, lui adore les gambas poêlées au miel de Lavande de Provence Hédène.

F.M : Où peut-on déguster et acheter vos jolis miels ?

Nous sommes distribués exclusivement dans des lieux gourmets tels que La Grande Epicerie de Paris ou Lafayette Gourmet. Nous sommes aussi chez Harrods à Londres où le raffinement à la française et la finesse aromatique des miels Hédène a été reconnu. Tous nos points de vente sont disponibles ici.

F.M : Et au fait, pourquoi avoir choisi le doux nom d’Hédène ?

Hédène, c’était pour faire un clin d’oeil au jardin d’Eden dans la genèse et faire le lien avec l’abeille pollinisatrice. Nous avons rajouté le H pour faire référence à l’hédonisme et les valeurs de plaisir associées. Les accents pour la connotation à la française et le E à la fin pour la douceur et la féminité. Notre nom est à l’image de notre maison et de nos miels : unique !

hédène4

Suivre Hédène sur Facebook, Twitter, Instagram & Pinterest

A vous la parole :)

Comments are closed.