J’ai découvert la jolie marque Blondifox sur le shop d’Inside Closet il y a quelques semaines et là, coup de foudre à Notting Hill. J’aime tout. Des pièces tout droit sorties du vestiaire « masculin-féminin-jesuislibre-et-indépendante », à base de blouses vaporeuses, de chemises boutonnées et épaulettes à volants, de robes XXL et légères… et surtout beaucoup d’auto-dérision. Il n’en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité et contacter sa fondatrice Charlotte Pénide. Autodidacte et passionnée, cette blondinette installée à Londres imagine des modèles pour toutes les femmes qui revendiquent leur côté « garçon manqué », tout en gardant leur naturel chic et séducteur. Avis aux rebelles au coeur tendre… ;)

charlotte_pénide

F.M : Charlotte, quel a été ton parcours avant de créer ta marque BlondiFox ?

Je suis diplômée de l’Inseec Bordeaux, donc j’ai plutôt un profil commercial. Je me suis ensuite spécialisée en textile à L’université de la Mode de Lyon II. J’ai évolué dans des entreprises comme Roxy, Volcom, des entreprises du surfwear, basée au Pays Basque, d’où je viens. J’ai ensuite fais mes armes chez des marques parisiennes comme Gat Rimon. Toujours dans des postes de marketing ou commerce international. En fait, la création est la partie sur laquelle j’aime le plus travailler finalement, alors que je suis une autodidacte, je n’ai aucune formation. C’est une déception professionnelle à Londres et un déménagement de Paris à Londres qui m’ont poussé à créer Blondifox.

blondifox

F.M : D’où te vient cette passion pour la mode, cette envie de créer ?

La mode, le vêtement, c’est ma passion. Depuis que je suis petite je baigne inconsciemment dedans. Ma maman aimait beaucoup s’habiller (ma mère portait déjà des Minnetonka), m’habiller, mes grands parents tenaient une boutique à St Sébastien. C’était une évidence. Mais je ne suis pas styliste. Je suis autodidacte dans ce domaine. J’ai mon univers, je sais ce que j’aime, je ne suis pas vraiment les tendances, même si je tombe souvent juste. J’essaie de faire des pièces féminines, intemporelles, désirables.

F.M : Qui est la fille « Blondifox » ? 

La femme « Blondifox » est naturelle, chic et séductrice. Elle est libre, assez « pointue » ou en tout cas est sensible à la mode. C’est une femme indépendante, qui c’est ce qu’elle veut. Qui aime jouer de ses charmes. Une rebelle. Blondifox c’est la femme-enfant. Elle connaît son pouvoir de séduction et aime jouer avec le feu. Mais elle ne se prend jamais au sérieux.

blondifox1

F.M : Comment tes collections sont-elles conçues et fabriquées ?

Je collabore pour les dessins techniques car je ne sais pas dessiner. Les matières choisies sont naturelles la plupart du temps. Sourcées en Angleterre, en Italie, en Allemagne, en Corée… Nous collaborons avec des usines de petite taille, familiales, dont nous connaissons les conditions de travail. Le but n’est pas de faire fabriquer en France à tout prix mais pas par des travailleurs clandestins entassés, exploités. Nos collections sont fabriquées en petites quantités. En Europe. Nous faisons un grand effort sur les prix pour proposer des vêtements abordables. En tant qu’ex commercial export, je m’occupe de la distribution. On dispatche notre lookbook, contacte les points de ventes adéquats, dont l’univers correspond à la femme Blondifox. C’est très dur.

blondifox2

F.M : Où puises tu l’inspiration pour imaginer tes créations, à Paris ou à Londres ? ;)

Londres est une ville très inspirante, ça grouille, c’est cosmopolite. Personne ne se regarde donc les gens osent plus. Mais la femme Blondifox est française. C’est une « chieuse ». Mes amis, mes proches, la rue m’inspirent.

F.M : Quels sont les créateurs mode, déco, bijoux… qui t’inspirent le plus ?

J’aime Jacquemus, Carven, Acne, Chloé, Mes Demoiselles…

Je ne porte pas trop de bijoux, à mon grand regret. Je ne sais pas, mais je suis mieux sans rien, juste mon alliance et parfois des petites perles aux oreilles très discrètes. Sinon je trouve que je fais vraiment très « fille », trop.

Three Seven pour la déco. Sinon, je chine pas mal en fait.

blondifox3

F.M : Où peut-on toucher, essayer, acheter ta collection ?

Chez L’Exception ;) Ou chez vous si vous habitez à Londres. J’organise avec joie des ventes privées entre copines. On va le faire à Paris, à la fin du mois de juin normalement.

F.M : La pièce coup de coeur de ta collection SS15 ? Pour ma part, c’est la blouse Ana… ;)

Impossible de répondre. Je les aime toutes. Selon le contexte, les gens que je vais rencontrer, ce que j’ai à faire, mon humeur. Etre une femme différente à chaque fois. J’adore les blouses Ana et Charlie. J’aime être à l’aise et pointue en portant Lou. Bohème, rétro avec Bébé. Baby doll avec Vonette. Je suis une accro des combis. La collection est petite, seulement quelques pièces. Je n’ai gardé que mes coups de foudre.

blondifox4

F.M : Tes bonnes adresses à Londres (et à Paris) ?

A Paris:
Le Cambodge (restaurant)
Chez Pierre Sang à Oberkampf (restaurant)
Aux deux amis (à côté de chez Pierre Sang) (Bar ZInc)
Le Petit Mathieu (restaurant dans le 10 ème)

A Londres:
Les burgers de Patti & Bun
Le japonais Zen Mondo sur Upper Street
Le Breakfast Club
Andina, un restaurant péruvien dans le quartier de Shoreditch
Le Zilouf, bar sur Upper Street
Le Ace Hotel
Le Smoke House restaurant

Je suis une dingue de &Other Stories.

blondifox7

F.M : Une envie (folle) sur ta wishlist estivale ?

Un sac Trio Céline, rouge. Mais j’ai bientôt 30 ans… avec un peu de chance mon « Hubby » lira cette interview à temps ;)

Suivre Blondifox sur Facebook, Twitter, Instagram & Pinterest.

Blondifox5

blondifox6

A vous la parole :)

Comments are closed.