AŸ AŸ AŸ !  Aujourd’hui, on en pince pour les créations piquantes de Coralie et Clémentine qui viennent de lancer leur marque de cactus AŸ. Tantôt Amour, tantôt Héros, tantôt Curieux, mais toujours AŸtypiques, ils se pavanent fièrement dans leur boîte de conserve habillée d’imprimés pop. Et si le choix risque d’être épineux, pas de « pa-pique », vous pouvez customiser à l’envi votre cactus (en lui donnant un petit nom) pour une vingtaine d’euros seulement. Idéal pour offrir… ou se faire plaisir sans se ruiner. ;)

CHEESY

F.M : Coralie/Clémentine, quel est votre parcours jusqu’à la création de votre nouvelle marque AŸ ?

Clémentine : Niçoise d’origine, j’ai migré vers la capitale il y a 4 ans pour terminer mes études. Et si le soleil et la mer me manquent au quotidien, l’effervescence qui se dégage de Paris est vite devenue une source d’inspiration voire une addiction. En parallèle de mon master (Communication rédactionnelle dédiée au multimédia), j’ai tenté l’aventure de blogueuse mode en lançant 6-8pm. Ce blog a d’ailleurs été le premier projet commun avec Coralie, avant qu’elle n’ouvre le sien (diapositivism). Si mon petit manque d’assiduité et l’absence de diversité dans les sujets abordés m’ont fait abandonner ce projet, cette expérience m’a permise d’explorer un univers qui me parle : celui de l’échange au travers d’une communauté online. Master en poche, je suis devenue responsable éditoriale de Fraisfrais.com, un site d’actu dédié à la popculture & au lifestyle, qui par sa ligne édito me stimule. Souhaitant mettre à profit mes études dans la com’, j’ai naturellement intégré l’agence de communication digitale Big Kids en tant que planneur stratégique. Mais l’entrepreunariat m’a toujours fait de l’oeil. Et boostée par la réussite de mon boss, j’ai décidé de me jeter à l’eau. Après un grand brainsto avec Coralie nous avons matérialisé ce projet qui nous tenait à coeur : . Nous voilà aujourd’hui dans le grand bain, à la barre de petits navires qui je l’espère deviendront grands :)

Coralie : De mon côté, je suis également originaire de Nice et habite à Paris depuis bientôt 6 ans. Après une formation musique-étude en harpe au conservatoire de Nice, j’ai décidé de poursuivre mes études à Paris pour rentrer à la Sorbonne en lettres modernes, puis intégrer le CELSA en management de la communication. Avec Clémentine, nous avons effectivement créé un blog à l’époque, puis avons décidé de poursuivre en solo. AŸ est donc le grand retour de C&C (“nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour, afin de préserver le monde de la dévastation », ahah). Après la remise des diplômes, ce fut la fameuse petite période à vide où j’ai pu retravailler sur mon projet musical. C’est à ce moment là, au cours d’une discussion rêveuse que nous avons l’habitude d’avoir avec Clémentine, qu’est né AŸ, un rêve qui s’est métamorphosé en réalité, seulement en quelques semaines. En dehors du temps que je consacre à AŸ, je réalise des missions en freelance pour des agences de communication, ou encore pour le superbe festival Calvi On The Rocks où j’ai eu la chance de m’occuper des partenariats de cette 13ème édition. Maintenant c’est effectivement le grand saut dans l’entrepreneuriat, et on est à fond : il est temps qu’on prenne le pouvoir les meufs ! ;)

AY

F.M : Comment est né ce projet ?

Comme on te le racontait un peu plus tôt, c’était à la maison, on discutait toutes les deux et on se disait pour la énième fois “il faut qu’on monte notre boîte, qu’on fasse vraiment des choses concrètes, pour nous“, et soudain on s’est retournées l’une vers l’autre (comme dans une série B) et on a crié “OH ****** LES CACTUS !“. On aurait voulu le faire exprès on aurait pas pu : c’est une histoire vraie ! On adore les cactus depuis toujours, on en a beaucoup chez nous, cela s’est présenté comme une évidence. Tout est donc parti de là, une discussion sur nos aspirations, l’avenir, ce que nous deviendrons plus tard, l’envie de faire des choses qu’on aime. Et puis, de brainsto en brainsto, de prototype en prototype, nous avons enfin trouvé le produit auquel nous pensions depuis des mois, et on est super heureuses.

F.M : Le concept en 3 mots ?

Étonnant, différent et piquant.

votremot

F.M : D’où vous vient cette passion pour les cactus ?

Clémentine : Sous ses airs de dur à cuire, le cactus serait le symbole de l’amour maternel. Et je ne te cache pas que cette interprétation me parle tout particulièrement. Depuis toute petite, je me réfugie sur la terrasse de ma grand-mère pour admirer son “coussin de belle-mère” (qui à l’époque faisait facilement le triple de ma micro tête). Si depuis j’ai découvert qu’il s’agissait en réalité d’un Echinocactus grusonii (un véritable fourchelangue), et que ses épines peuvent faire très mal (aïe cactus!), la passion et l’enthousiasme restent intacts ! J’ai d’ailleurs appris récemment que ma grand-mère en avait offert un à chacune de ses quatre filles et qu’ils n’étaient à l’origine pas plus gros que nos AŸtypiques. Cactophile de mère en fille, j’ai reçu mon premier cactus lorsque j’ai emménagé dans mon propre cocon. L’objectif est aujourd’hui de perpétuer la tradition en veillant sur ma belle et grande collection de cactées :D

Coralie : Excellente question ! Je crois en avoir toujours eu au moins un à la maison, ce qui n’est pas atypique dans le sud. Enfant, j’ai souvenir d’avoir offert un trio de cactus à mes grands-parents adorés, fièrement gagnés à la kermesse, et ils sont encore là, ils ont bien grandis ! Anecdote à part, c’est une plante tellement mignonne, à l’entretien si peu exigeant, qu’elle est la meilleure des plantes vertes qui puissent exister !

tryptique

F.M : Pouvez vous nous en dire plus sur la fabrication des ces jolis pots ? 

Réceptives à l’univers du DIY depuis quelques années déjà, nous voulions trouver une matière première brute, qui puisse être à la fois transformée et valorisée, afin de lui offrir une seconde vie. Une vie meilleure :) La dimension de recyclage et de reconditionnement était pour nous primordiale. Et quoi de plus basique qu’une boite de conserve ? Tout l’enjeu réside pour nous dans l’esthétisation de ce produit du quotidien qui possède pourtant un potentiel décoratif quasi infini, notamment grâce à son aspect industriel. La métamorphose en est même parfois bluffante : pot à crayons, lampe design, rangement make-up..

Nos pots sont donc des boîtes de conserves recyclées. C’est pourquoi chaque AŸtypique est unique et fonction de nos “stocks”, si l’on peut dire. L’alliage, le format et le vécu de chacun d’eux varient selon leur provenance ! Aujourd’hui, pour faire face aux commandes, nous passons également par de nombreux fournisseurs, ce qui nous permet de ne jamais être en rade.

Pour ce qui est du design en revanche, tout est savamment calculé et millimétré. Pour la collection été, nous voulions que nos cactus soient enveloppés de douceur. Nous sommes donc parties sur une gamme de couleurs pastel. Pour constraster tout ça, nous avons créé des motifs très graphiques, faisant référence à plusieurs univers et époques. Curieux et Kiki s’inscrivent totalement dans la tendance 70’s, tandis qu’Unique est plus teenage, plus régressif voire gourmand avec un imprimé qui nous rappelle les sachets de bonbons ou le camion de glace made in USA. Amour au contraire est plein d’assurance. Un brin 90’s, il est notre chouchou, tout est parti de lui. Mais les couleurs comme les motifs sont amenés à évoluer au fil des saisons pour s’adapter au mieux aux tendances et aux intérieurs de chacun.

Concernant les cactus, nous souhaitons conserver une part de surprise à l’ouverture des paquets, c’est pourquoi nos clients ne peuvent pas les choisir; mais nous portons une attention toute particulière en les sélectionnant méticuleusement : origine, calibre, variété, originalité.

héros

F.M : Comment avez vous choisi les noms de vos pots-cactus ?

A la base, nous étions parties sur des prénoms rétro du type « Céleste », « Alfred », etc.. Mais nous avons finalement pensé que cela ne parlerait pas forcément aux gens. Il fallait une dimension plus personnelle. Et puis avec la vague des mantras sur Instagram (notre inspiration quotidienne), on s’est penchées sur des mots qui donnent la patate, qui font sourire à chaque fois qu’on regarde son petit cactus. C’est comme ça que sont arrivés Amour, Curieux, Héros, Unique et Kiki.

F.M : Où peut-on acheter votre collection de mignons ?

Pour l’instant, l’ensemble de nos AŸtypiques est disponible en ligne, sur notre e-shop. A l’avenir, notre objectif est de pouvoir proposer régulièrement des ateliers durant lesquels chacun des participants pourra choisir les composants de son AŸtypique : format de la conserve, taille et variété du cactus, motif, coloris, message… Nous envisageons également de vendre nos collections permanentes, “by AŸ”, en concept stores. Plusieurs propositions sont d’ailleurs à l’étude et seront révélées soon ! Sinon, on rêve en secret de pouvoir faire quelque chose qui dépassera les frontières du virtuel, et ouvrir notre petit corner à nous, quelque part dans Paris.

curieux

F.M : Comment entretenir avec amour notre curieux, unique, héros cactus ?

En été : Les mettre progressivement au soleil. C’est à dire : 2 semaines à l’ombre // 2 semaines moit moit // puis totalement au soleil. S’ils commencent à blanchir, c’est qu’ils se dessèchent. Pour l’arrosage : 2 à 3 fois par mois max sans les noyer.

En hiver : Arrosage 1 fois par mois max, ils sont en hibernation donc ils n’ont pas besoin de soleil. Enfin, il ne faut pas oublier de les rempoter tous les 2 ou 3 ans pour qu’ils grandissent et s’épanouissent.

F.M : 3 bonnes adresses à Paris pour shopper de la déco d’intérieur ?

> Le Café Curieux

> Les Javottes

> Golden Age

unique

F.M : Quels sont tes projets à venir avec AY ?

L’idée est de décliner le concept sur d’autres gammes de produits : format, collections, matières premières, contenant… Nous aimerions beaucoup nous ouvrir à la vente et/ou aux ateliers en direct afin de rencontrer nos clients et les accompagner dans la personnalisation de leurs AŸtypiques. On souhaite par la suite réaliser des collections capsules, avec d’autres jeunes créateurs ou artistes émergents qu’on kiffe et qui partagent notre vision de la déco & du bien chez-soi. D’ailleurs le principe de collectif nous a toujours inspirées car nous sommes entourées de potes qui appartiennent de près ou de loin à l’univers artistique.

Le rêve ultime : Ouvrir notre propre concept store ! Allez, on y croit, on y croit :)

Suivre AŸ sur FacebookInstagram & Pinterest

AY

A vous la parole :)

Comments are closed.